Deepwater Horizon : mon avis sur le film

Deepwater-Horizon-avis-film

Des films les plus horrifiants sortis en 2016, Deepwater de Peter Berg affiche certainement les caractéristiques du récit dramatique le plus complet. De la catégorie drame et action, ce film américain présente de nombreuses scènes, propos et clichés qui ne correspondent pas aux âmes sensibles. L’histoire est celle de la plus incroyable mais vraie catastrophe pétrolière que l’humanité ait connu à ce jour. Dans les profondeurs du golfe du Mexique, Deepwater Horizon est une entreprise qui ne cesse jamais ses activités pour soutirer près de 800 millions de litres de pétrole de la terre. Travailler dans ce chantier présente un risque énorme. Mike Williams, un père de famille qui travaille à Deepwater comme électricien, en est tout à fait conscient. Mais pour subvenir correctement aux besoins de son foyer et pour toute la confiance qu’il met en Donald Vidrine, il part chaque matin rejoindre son poste. La société qui loue la plateforme de son côté, ne veut rien entendre d’autres que des chiffres et des bénéfices. Un jour, Donald Vidrine décide de déplacer subitement la plateforme malgré l’opposition des techniciens. Le risque est énorme : près de 5 millions de barils de pétrole s’apprêtent à exploser sous leurs pieds. Mike s’arme alors de tout son courage pour tenter de limiter les dégâts que l’explosion peut engendrer. Ses collègues vont l’aider à sauver l’essentiel, mais y parviendront-ils ?

L’essentielle est une leçon de vie

Ce genre de film va au-delà de la catastrophe en elle-même pour aller frapper à la porte de la nature humaine. Deepwater offre du spectacle pour ce qu’il en est du début jusqu’à la fin. Le récit coïncide bien avec les caractéristiques de chaque personnage. On est très vite impressionné par la cupidité de certains, la méchanceté des autres et la capacité surhumaine de quelques individus à rester aussi relatifs que possibles dans toutes les situations. Le désastre est là, Deepwater Horizon va exploser, le mal est déjà fait. Face à ce scénario, le réalisateur dépasse toutes les espérances en tentant de conscientiser l’humanité sur ce qui est en train de se produire aujourd’hui dans le monde.

Le réalisme au rendez-vous

Deepwater s’est inspiré de la catastrophe qui date du mois d’avril 2010, non loin des côtes américaines, dans le Golfe du Mexique, on est loin des jeux vidéos d’aujourd’hui mais ça reste passionnant. La plateforme de forage ultra moderne et semi-submersible Deepwater Horizon est telle qu’elle est représentée dans le film. Les mêmes traits caractéristiques du site à positionnement dynamique du Golfe du Mexique se retrouvent dans Deepwater. Le réalisateur s’est visiblement sur-documenté avant de mettre en place le scénario. Le témoignage de 21 miraculés de l’explosion de 2010 aidant, le film démontre la complexité de la disposition d’un tel forage. Reste à savoir si les mêmes mesures de sécurité sur un vrai site de forage ont été respectées sur le site du tournage. Quant à la catastrophe elle-même, elle intervient tout juste au moment qu’il faut, ni trop tôt ni trop tard. Les effets spéciaux viennent ajouter une touche de réalisme encore plus profond au film.

deepwater-horizon